MASH AUX HERBES

Évaluation:
90% of 100
Un délicieux repas plein de saveur et de fraicheur ! Idéal en toutes saisons pour tous les chevaux.
Pathologie : Coliques, Fonte musculaire, Emphysème et Allergies respiratoires

LE PLAISIR AVANT TOUT !

Le mash aux herbes est un aliment qui procurera à vos chevaux une ration complète et appétissante. Il s’utilise autant en période de concours qu’à la maison, avec de l’eau chaude ou froide.

Très appétant, il est à utiliser 1 à 3 fois par semaine en remplacement du repas habituel. Nous recommandons de bien le laisser gonfler lors du trempage.

  • Très appétant
  • Se réhydrate à l’eau chaude ou froide
  • Convient à tout type de chevaux
Pathologie : Coliques, Fonte musculaire, Emphysème et Allergies respiratoires
Informations complémentaires
Composition

Son de blé, Flocons d’orge, Flocons de maïs, Graines de lin, Avoine aplatie, Mélasse de canne, Pulpe de chicorée séchée, Huile de soja, Carbonate de calcium, Flocons de carotte, Chlorure de sodium, Huile de graine de lin, Ail séchée, Ortie séchée, Céleri séchée, Thym séchée, Romarin séché, Eucalyptus séché

  • UFC : 0,91
  • MADC : 86,37 g/kg
  • Cellulose : 6,6%
  • Protéines : 11%
  • Calcium : 1%
  • Phosphore : 0,60%
Mode d'emploi

1 kg à 2 kg / repas selon le poids des chevaux. 3 repas / semaine maxi

1L = 600 g

Typologie Cheval sport, Cheval loisir, Cheval élevage, Vieux cheval
Rédigez votre propre commentaire
Vous commentez :MASH AUX HERBES
Votre évaluation

Cheval sport

Le cheval de sport est un cheval qui pratique une activité physique modérée à intense, souvent avec des échéances en compétition. Qu’il soit de CSO, de dressage, de western, de complet, d’endurance ou de toute autre discipline demandant des efforts importants, il faut impérativement une alimentation adaptée. Une ration équilibrée et appropriée permet d’éviter les carences, de mettre le cheval dans les meilleures prédispositions à l’effort et ainsi favoriser sa bonne récupération physique.

Cheval loisir

Le cheval de loisirs est un cheval qui pratique une activité physique légère à modérée. Il peut faire quelques heures de balades ou de cours par semaine, avec de faibles besoins en apport énergétique. Une alimentation adaptée permet de couvrir ces besoins facilement sans surcharge.

Cheval élevage

Le cheval d’élevage comprends 3 grandes familles : les poulains, les poulinières et les étalons. Ces chevaux ont des besoins légèrement différents des chevaux au travail, et leurs rations doit être en adéquation avec leur âge, leur croissance ainsi que leur mode de vie, souvent au pré par exemple pour les poulains et poulinières.

Vieux cheval

Le vieux cheval est un cheval ne travaillant plus, mais dépensant de l'énergie pour se maintenir en état. Souvent avec des problèmes de dentition, de digestion et/ou autres pathologies, le protocole alimentaire mis en place doit être le plus adapté pour maintenir en état et dans les meilleures conditions possibles ces retraités. Attention, il n'y a pas d'âge pour être un Senior !

Coliques

Les coliques sont redoutées de tous les propriétaires car c'est la première cause de mortalité chez le cheval. Le facteur "alimentation et abreuvement" se place en tête des risques pour de développer ce syndrome. En effet, il ne s'agit pas là d'une maladie à proprement parler, mais d'un ensemble de pathologies pouvant déclencher ces crises de coliques. La douleur peut varier en intensité, mais elle ne doit pas être prise à la légère. Il est donc essentiel de tenir compte de tous ces risques, et de proposer une alimentation adaptée à chaque cheval, riche en fibres végétales.

Fonte musculaire

Que ce soit après un arrêt suite à une blessure, une mise au travail d’un jeune cheval, ou l’arrêt total d’activité pour un retraité, la fonte musculaire n’arrive jamais sans raison. Il est important de prendre en compte tous les facteurs et de revoir la pratique physique ainsi que le protocole alimentaire pour couvrir tous les besoins.

Emphysème, allergies respiratoires

Ce syndrome se caractérise par des difficultés respiratoires, avec ou sans production de mucus. Les chevaux atteints de ces complications doivent recevoir beaucoup d'attention, en limitant au maximum l'inhalation de poussière, en évitant les gaz irritants (comme l'ammoniac lors du curage complet des boxes), mais surtout, en proposant une alimentation sur mesure pour ces chevaux, atteints de pathologies respiratoires.