Notion de ratio du rapport phosphocalcique

La notion de ratio est tout aussi importante et même d’un certain point de vue, plus décisive que celle d’apport brute du rapport qui doit exister entre certains éléments pour une absorption équilibrée. Il y a en effet des minéraux « antagonistes », c’est-à-dire dont les activités sont opposées et qui nécessite, pour agir au mieux de se retrouver en équilibre. Le ratio calcium/phosphore qui fut posé en acte de foi dans les années 50, à tel point que les malheureux éleveurs de chevaux sous la pression de l’information vétérinaire on avait fait en quelque sorte leur Bréviaire, négligent par la même l’existence d’autres ratios, fait depuis quelques l’objet de controverse et remis en question par les travaux récents qui ont démontré d’une part que :

• Le calcium et le phosphore n’étaient pas absorbé au même endroit du tube digestif (première moitié de l’intestin grêle pour le calcium et seconde moitié pour le phosphore),

• Que les mécanismes d’absorption n’était pas identique et qu’enfin,

• La présence de l’un n’était pas nécessaire à la présence de l’autre.

Un excès de calcium (Au rapport 8/1) ne diminue pas l’absorption du phosphore quand :

• L’excès vient du fourrage et que l’apport de phosphore est insuffisant.

Cependant tout ceci n’enlève pas qu’un excès de calcium peut diminuer l’absorption du cuivre, du zinc et du manganèse. Si par précaution nous conservons le ratio calcium, phosphore à (1,5-2/1) il faut savoir que si on augmente les doses de calcium, il faudra parallèlement augmenter les doses des éléments concernés par le rapport d’équilibre cuivre, zinc et manganèse. Nous insisterons encore plus sur les autres ratios que l’on ne sera aujourd’hui contester, avec en premier le rapport zinc/cuivre qui conditionne la formation osseuse, d’où découle une grande part les risques d’ostéochondrose et se situe dans la fourchette de 2,5, la normalité étant 3-4/1.

Pour nous la référence est dans l’apport de cuivre qui doit être en premier assuré, le zinc ne faisant que s’ajuster.